Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/05/2013

Sueurs froides pour le Heat

Chicago a créé la sensation en s'imposant sur le parquet du champion en titre et grand favori à sa propre succession Miami (93-86) lundi lors du 2e tour des play-offs de la NBA, alors que San Antonio a eu besoin de deux prolongations pour venir à bout de Golden State (129-127).

Coup de chaud à Miami: le Heat de LeBron James qui a reçu son 4e trophée de MVP (meilleur joueur de la saison régulière) juste avant le début de la rencontre, n'a rien pu faire face à des Bulls déchainés.



James a bien inscrit 24 points, pris 8 rebonds et distillé sept passes décisives, mais Chicago qui avait eu besoin des sept matches pour se défaire de Brooklyn au 1er tour, a dicté sa loi, tout en puissance et en agressivité à l'image de Nate Robinson.



Robinson, meilleur réalisateur du match avec 27 points, a pourtant quitté ses coéquipiers la bouche en sang et a dû se faire poser 10 points de suture après un choc avec James, mais à son retour, il a écoeuré le Heat avec 24 points dans les 3e et 4e quart-temps, dont sept dans les dernières minutes où Miami a encaissé un cinglant 10-0.



Il a été bien épaulé par Joakim Noah et Jimmy Butler qui ont réussi chacun un "double double" (deux lignes de statistiques à plus de dix unités) avec respectivement 13 points, 11 rebonds et 21 points, 14 rebonds.

"J'ai joué dans des équipes plutôt +dures+, mais celle-ci est un peu différente, il y a quelque chose de spécial dans ce groupe", a prévenu Robinson.
Toujours privé de Derrick Rose et, jusqu'au prochain match, de Luol Deng, Chicago est décidément la bête noire de Miami: ce sont en effet les Bulls qui avaient mis fin à la série de 27 victoires consécutives de Miami fin mars, la 2e plus longue de l'histoire de la NBA.

"Il faudra être plus serein, plus patient, plus agressif, tout ce qui nous a manqué ce soir", a espéré Erik Spoelstra, l'entraîneur d'un Miami blessé dans son orgueil, après cette 3e défaite lors de ses 44 derniers matches.

Le 2e match de la série, mercredi toujours à Miami, s'annonce explosif.

Coup de chaud aussi dans l'autre rencontre de la soirée, San Antonio a arraché la victoire face à Golden State grâce à un improbable panier à trois points de Manu Ginobili à 1 sec 2/10e de la sirène.

Les Spurs ont souffert face à des Warriors appliqués et emmenés par l'omniprésent Stephen Curry, MVP de la rencontre avec... 44 points et 11 passes.


Les partenaires de Tony Parker (28 pts, 8 rbs, 8 passes) et Boris Diaw (7 pts, 5 rbs) ont d'abord arraché une première prolongation alors qu'ils étaient menés de 16 points (104-88) à quatre minutes de la fin du temps réglementaire.



Si Parker, Ginobili (16 pts, 11 passes) et Danny Green (22 pts) ont répondu présent, Tim Duncan a été plus discret malgré ses 19 points. Victime de problèmes gastriques, il s'est contenté de 35 minutes de jeu, dont quelques secondes dans les deux prolongations.

 



Il faudra encore attendre pour voir Golden State s'imposer à San Antonio: la dernière victoire des Warriors dans le Texas remonte à février 1997. Fin de série mercredi pour le match N.2 ?

14:15 Publié dans NBA | Tags : nba | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.