Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

17/06/2013

Quand j'apprends Parker, Ginobili rien

Tony Parker et San Antonio ne sont plus qu'à une victoire du titre de champion NBA après leur succès à domicile face à Miami dimanche (114-104) dans le cinquième match de la finale.



Les Spurs mènent en effet 3 victoires à 2 dans cette série au meilleur des sept matches, où aucune équipe n'est parvenue à gagner deux matches d'affilée. Le match 6 a lieu mardi à Miami, où se tiendra aussi jeudi l'eventuel match 7.



Miami est dans l'obligation de remporter ces deux rencontres à domicile pour être sacré champion pour la deuxième fois d'affilée.


L'Argentin Manu Ginobili a joué un grand rôle dans le succès des Spurs avec un double double (24 pts, 10 passes) après avoir été l'ombre de lui-même lors des quatre premiers matches. Le Français Tony Parker s'est fendu de 26 points, son meilleur total de la finale, et de 5 passes décisives. Danny Green, auteur de 24 pts, a réussi 6 paniers à trois points (sur 10) et porté le record du nombre de paniers longue distance marqué dans une finale à 25, battant les 22 unités de Ray Allen en 2008 avec Boston contre Los Angeles.


Du côté de Miami, LeBron James a compilé 25 points (mais à seulement 8 sur 22 aux tirs), 8 passes, 6 rebonds et 4 interceptions alors que Dwyane Wade a également enregistré 25 points, avec 10 passes décisives.



Les statistiques donnent désormais à San Antonio 74% de chance de remporter le titre de champion NBA. Dans le format actuel de la finale, le vainqueur du match 5 lorsque les équipes étaient à égalité 2-2 a été sacré 20 fois sur 27.

Titularisé pour la première fois depuis un an, Ginobili a bien lancé les Spurs (7 points et 3 passes en cinq minutes) mais Miami s'est accroché (17-17 après 5 min 30 sec de jeu). Les Spurs, propulsés par un Tony Parker agressif (7 points en deux minutes), ont alors effectué un passage débridé à 15-2 pour clore le quart temps en beauté (32-19), Miami ratant 8 de 9 derniers tirs.

Les problèmes du Heat au tir ont continué (2 sur 10 aux tirs pour commencer le deuxième quart temps, 42% de réussite à la mi-temps) alors que San Antonio a trouvé trois fois de suite l'inévitable Danny Green à trois points (61% de réussite à longue distance dans cette finale). Mené de 17 points et presque noyé, Miami a réagi avec un 12-0 pour revenir à 47-42 mais l'agressivité de Parker a permis aux Spurs de conserver neuf points d'avance à la pause (61-52).


Les 60% de réussite aux tirs de San Antonio maintenaient les Spurs devant mais ces derniers n'arrivaient pas à faire le trou, Miami trouvant le moyen de recoller sous l'impulsion de James et Wade malgré ses 42% de réussite. En grand danger à 75-74, les Spurs ont infligé au Heat un 19-1 pour finir le troisième quart temps et débuter le dernier, Ginobili se montrant si sensationnel (9 points, 1 passe) que le public s'est mis à scander son nom.

Malgré 20 points d'avance (76-96), San Antonio était toujours en danger et Ray Allen (21 points) aidait Miami à revenir à 101-109. Mais Parker a veillé au grain avec 9 des 12 derniers points des Spurs. A une minute de la fin, le 25e panier à trois points de Green a soulagé les Spurs pour de bon.

08:35 Publié dans NBA | Tags : nba | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.