Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/05/2013

Memphis, ma bataille !

Miami, champion en titre, a éliminé Chicago mercredi pour atteindre la finale de Conférence Est pour la troisième année d'affilée alors que Memphis s'est invité pour la première fois en finale de Conférence Ouest en sortant Oklahoma City, finaliste NBA en 2012.



Miami a disposé de Chicago 94 à 91 et Memphis a battu OKC 88 à 84 et les deux équipes ont enlevé leur série respective 4 victoires à 1.



Heat et Grizzlies ont construit leur qualification en alignant quatre succès d'affilée, dont deux à l'extérieur, après une défaite au premier match, et affichent huit succès sur leurs neuf dernières rencontres de play-offs.



Au prochain tour, Miami rencontrera Indiana ou New York (Indiana mène 3 à 1) et Memphis affrontera San Antonio ou Golden State (San Antonio mène 3 à 2).



Chicago, fortement diminué par les blessures, est tombé avec les honneurs à Miami, qui était mené de 8 points à l'entame du dernier quart-temps. A 94-91, Chicago a eu 26 secondes pour égaliser avec un panier à trois points mais Nate Robinson, puis Jimmy Butler, ont échoué dans leur tentative à longue distance.



Carlos Boozer (26 points, 14 rebonds) et Robinson (21 pts, 4 sur 7 à trois points) ont tout donné mais les coéquipiers de Joakim Noah (seulement 3 pts, 9 rebonds) étaient trop justes pour contenir une équipe plus étoffée.

"On savait dès le début de la série que Chicago ne nous donnerait rien et ça s'est avéré", a expliqué Erik Spoelstra, l'entraîneur d'une équipe de Miami qui a pu compter sur 23 points, 7 rebonds, 8 passes et 2 interceptions de LeBron James.

Selon l'entraîneur de Chicago Tom Thibodeau, la différence s'est faite sur "l'état de santé" des deux équipes.

Durant ne peut sauver OKC

Dans l'Oklahoma, le collectif soudé de Memphis a mis fin aux espoirs du Thunder de retourner en finale NBA, où Miami l'avait battu l'an dernier.



Sans son meneur de jeu All Star Russell Westbrook, opéré d'un genou pendant le 1er tour des play-offs contre Houston, OKC n'a pas ressemblé à l'équipe qui avait terminé la saison régulière en tête de la Conférence Ouest, et sa vedette Kevin Durant n'a pas pu sauver la mise à lui seul face à Memphis, 5e à l'Ouest.



"KD", auteur mercredi d'un match moyen (21 points à 5 sur 21 aux tirs, 7 pertes de balle), a notamment manqué un shoot ouvert de l'égalisation dans les dernières secondes alors que le score était de 86-84.


Sans l'apport offensif de Westbrook, Oklahoma City a marqué 90 points en moyenne face à Memphis, contre 106 durant la saison régulière.

L'intérieur de Memphis Zach Randolph a compilé 28 points et 14 rebonds alors que le meneur Mike Conley a été crédité de 13 points, 11 passes et 7 rebonds.


La franchise des Grizzlies n'avait jamais atteint le stade de la finale de Conférence depuis sa création à Vancouver (Canada) en 1995.

Memphis revient de loin, car au 1er tour de ces play-offs, il a été mené 2 à 0 par les Los Angeles Clippers.

08:23 Publié dans NBA | Tags : nba | Lien permanent | Commentaires (0)

15/05/2013

Le régime Duncan

Les Spurs de San Antonio mènent 3-2 au 2e tour des play-offs de NBA contre Golden State après leur victoire mardi à domicile 109-91 grâce notamment aux 25 points et 10 passes de Tony Parker.


Avec ce succès, les Spurs ne sont plus qu'à une victoire de la finale de la conférence Ouest. Dans l'autre demi-finale, Memphis mène 3-1 face à Oklahoma City.


"C'est une grande victoire pour nous. Nous avons été meilleurs en défense", a déclaré Parker, satisfait de l'agressivité démontrée par les Spurs dans la conquête des ballons.


Les Spurs ont en outre bénéficié du double-double de Tim Duncan, 14 points et 11 rebonds.


"Nous devrons faire pareil lors du prochain match à Golden State", a annoncé Parker.
Une victoire jeudi à Oakland permettrait à San Antonio d'atteindre la finale de conférence Ouest pour la 8e fois en 15 saisons.


"C'est un combat de poids lourds", a commenté l'entraîneur de Golden State, Mark Jakson, déplorant le manque de caractère affiché par ses joueurs lors de ce 5e match de la série.


Mais il reste persuadé que ses Warriors reprendront du poil de la bête pour le prochain match à domicile.


"Nous allons rebondir. Nous attendons avec impatience le 6e match, c'est là que ça devient sympa", a-t-il lancé.


En conférence Est, Indiana mène désormais 3-1 contre New York après sa victoire mardi à domicile 93-82 et n'est plus qu'à une victoire de la finale de conférence. Dans l'autre demi-finale, le champion en titre Miami mène 3-1 face à Chicago.


Pour s'imposer, les Pacers ont pu compter sur les 26 points de George Hill et une domination collective au rebond avec notamment les 14 prises de Paul George.


"Nous leur rendons la vie dure. Nous voulions jouer physique et ne pas leur donner un seul panier facile", a commenté Hill.


Depuis le début des play-offs, les Pacers sont la seule équipe avec les Grizzlies de Memphis à avoir remporté tous ses cinq matches joués à domicile.


La prochaine rencontre jeudi se déroulera cependant au Madison Square Garden de New York. Les Pacers auront l'occasion de s'y qualifier pour la finale de conférence.

10:09 Publié dans NBA | Tags : nba | Lien permanent | Commentaires (0)

14/05/2013

Ca Bosh fort à Miami

Memphis a eu recours à la prolongation pour battre Oklahoma City 103-97, lundi au 2e tour des playoffs du championnat NBA de basket. Les Grizzlies mènent désormais 3 victoires à 1 face aux finalistes de l'an dernier. Le Thunder n'a désormais plus le droit à l'erreur. Il doit gagner les trois prochains matches sous peine d'être éliminé.


En revanche, Miami est bien parti pour se hisser en finale de la Conférence Est. Le champion en titre s'est encore imposé à Chicago en étouffant les Bulls 65-88. Il mène 3-1 avant le 5e match mercredi en Floride.


OKC a laissé passer sa chance d'égaliser dans sa série. Il a mené de 17 points (29-46) avant la pause dans le Tennessee mais n'a pu conserver son avantage et il a fallu que Kevin Durant (27 points) arrache le droit à la prolongation (94-94). Mais ensuite, le Thunder est resté muet au cours des cinq minutes de jeu supplémentaire. Durant n'a pas réussi le moindre de ses cinq tirs et ses équipiers n'en ont rentré qu'un seul essai sur 4 tentés.


Tout profit pour Memphis dont le duo d'intérieurs continue de jouer les terreurs. Le meilleur défenseur de l'année l'Espagnol Marc Gasol (23 pts, 11 rbs) et son compère Zach Randolph (23 pts, 12 rbs) ont été fidèles à leur réputation. Quant au meneur Mike Conley (24 points, 5 assists, 4 interceptions), il a pleinement profité de l'absence de son vis-à-vis le All-Star Russell Westbrook, blessé.

Memphis peut rejoindre la finale de la Conférence Ouest pour la première fois de son histoire en cas de victoire mercredi en Oklahoma.

La défense de Miami a étouffé l'attaque de Chicago qui a réussi moins de 26% de ses tirs à l'anneau (19 sur 74). Leur meneur Nate Robinson n'a pas marqué le moidre point en 32 minutes de jeu, manquant ses 12 tirs. Impossible dans ces conditions d'espérer gagner.
Les Bulls avaient encore un mince espoir au repos (33-44). En ne marquant que 9 points dans le 3e quart (42-61), ils avaient compris.


Chris Bosh a confirmé ses bonnes dispositions actuelles. Tout profit pour le Heat qui a pu compter sur ses 14 points (7/10) 6 rebonds et 4 contres venus compléter la performance MVP de LeBron James (27 pts, 7 rbs, 8 ass).

09:44 Publié dans NBA | Tags : nba | Lien permanent | Commentaires (0)

13/05/2013

Thompson la révolte des Warriors

Golden State est revenu à 2-2 face à San Antonio en demi-finales de Conférence Ouest des play-offs NBA en s'imposant dimanche face aux Spurs 97 à 87 après prolongation.



Les Warriors sont revenus au score dans le dernier quart temps pour arracher la prolongation (84-84) puis ont largement dominé les Spurs dans le temps supplémentaire (13-3) pour s'assurer de revenir jouer en Californie un match 6.



En attendant, le match 5 aura lieu mardi à San Antonio.

Avec sa vedette Stephen Curry diminué par une blessure à une cheville (22 points quand même) et le shooteur Klay Thompson en léger manque de réussite (10 pts à 38% aux tirs), Golden State a dû chercher d'autres solutions et en a trouvé deux avec l'ailier Harrison Barnes (26 pts, 10 rebonds) et le meneur Jarrett Jack (24 pts, 7 rbds).

L'Australien Andrew Bogut a capté 18 rebonds.

"Nous n'allons pas baisser les bras, a prévenu Barnes. Cette équipe va continuer à se battre."

Après que Thompson eut égalisé à 84-84 grâce à un lay up, San Antonio a manqué huit tirs d'affilée, laissant les Warriors s'envoler en prolongation.

Les Spurs, menés par Manu Ginobili (21 pts), n'ont shooté qu'à 35,5%, dont seulement 16% lors des dix dernières minutes de la rencontre.


Tim Duncan a compilé 19 points et 15 rebonds alors que le Français Tony Parker, qui jouait avec un problème au mollet gauche, a marqué 17 points (6 sur 17 aux tirs) et fait seulement 3 passes décisives en 41 minutes de jeu.



"C'est dommage car nous aurions été dans une super situation à 3-1 mais parfois les shoots ne rentrent pas, comme la prolongation l'a prouvé, a indiqué Ginobili, qui avait sauvé la mise pour les Spurs dans le premier match après deux prolongations. On avait le match en match et on l'a laissé filer."

Le vainqueur de la série rencontrera Memphis ou Oklahoma City en finale de Conférence Ouest. Memphis mène 2 à 1 face aux finalistes sortants.

06:17 Publié dans NBA | Tags : nba | Lien permanent | Commentaires (0)

07/05/2013

Sueurs froides pour le Heat

Chicago a créé la sensation en s'imposant sur le parquet du champion en titre et grand favori à sa propre succession Miami (93-86) lundi lors du 2e tour des play-offs de la NBA, alors que San Antonio a eu besoin de deux prolongations pour venir à bout de Golden State (129-127).

Coup de chaud à Miami: le Heat de LeBron James qui a reçu son 4e trophée de MVP (meilleur joueur de la saison régulière) juste avant le début de la rencontre, n'a rien pu faire face à des Bulls déchainés.



James a bien inscrit 24 points, pris 8 rebonds et distillé sept passes décisives, mais Chicago qui avait eu besoin des sept matches pour se défaire de Brooklyn au 1er tour, a dicté sa loi, tout en puissance et en agressivité à l'image de Nate Robinson.



Robinson, meilleur réalisateur du match avec 27 points, a pourtant quitté ses coéquipiers la bouche en sang et a dû se faire poser 10 points de suture après un choc avec James, mais à son retour, il a écoeuré le Heat avec 24 points dans les 3e et 4e quart-temps, dont sept dans les dernières minutes où Miami a encaissé un cinglant 10-0.



Il a été bien épaulé par Joakim Noah et Jimmy Butler qui ont réussi chacun un "double double" (deux lignes de statistiques à plus de dix unités) avec respectivement 13 points, 11 rebonds et 21 points, 14 rebonds.

"J'ai joué dans des équipes plutôt +dures+, mais celle-ci est un peu différente, il y a quelque chose de spécial dans ce groupe", a prévenu Robinson.
Toujours privé de Derrick Rose et, jusqu'au prochain match, de Luol Deng, Chicago est décidément la bête noire de Miami: ce sont en effet les Bulls qui avaient mis fin à la série de 27 victoires consécutives de Miami fin mars, la 2e plus longue de l'histoire de la NBA.

"Il faudra être plus serein, plus patient, plus agressif, tout ce qui nous a manqué ce soir", a espéré Erik Spoelstra, l'entraîneur d'un Miami blessé dans son orgueil, après cette 3e défaite lors de ses 44 derniers matches.

Le 2e match de la série, mercredi toujours à Miami, s'annonce explosif.

Coup de chaud aussi dans l'autre rencontre de la soirée, San Antonio a arraché la victoire face à Golden State grâce à un improbable panier à trois points de Manu Ginobili à 1 sec 2/10e de la sirène.

Les Spurs ont souffert face à des Warriors appliqués et emmenés par l'omniprésent Stephen Curry, MVP de la rencontre avec... 44 points et 11 passes.


Les partenaires de Tony Parker (28 pts, 8 rbs, 8 passes) et Boris Diaw (7 pts, 5 rbs) ont d'abord arraché une première prolongation alors qu'ils étaient menés de 16 points (104-88) à quatre minutes de la fin du temps réglementaire.



Si Parker, Ginobili (16 pts, 11 passes) et Danny Green (22 pts) ont répondu présent, Tim Duncan a été plus discret malgré ses 19 points. Victime de problèmes gastriques, il s'est contenté de 35 minutes de jeu, dont quelques secondes dans les deux prolongations.

 



Il faudra encore attendre pour voir Golden State s'imposer à San Antonio: la dernière victoire des Warriors dans le Texas remonte à février 1997. Fin de série mercredi pour le match N.2 ?

14:15 Publié dans NBA | Tags : nba | Lien permanent | Commentaires (0)